Les femmes plus exposées à la dépression post-AVC

depression femmeUne étude publiée début 2019 dans « l’European Journal of Neurology » a révélé que les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de dépression grave après la survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC). L’équipe de chercheurs du King’s College a suivi l’évolution des symptômes sur une période de plus de cinq ans après la survenue de l’AVC chez 2 313 personnes, dont 1 275 hommes et 1 038 femmes. Les détails.

Dépression grave : 10% d’hommes contre 20% de femmes

Les chercheurs ont ainsi constaté que 20% des femmes ayant pris part à cette étude souffraient de dépression grave comparativement à 10% des hommes. Ils ont également constaté divers modèles d’évolution des symptômes, que l’augmentation à long terme des symptômes de dépression est associée à des taux de mortalité plus élevés et que les symptômes initialement modérés chez les hommes ont tendance à s’aggraver au fil du temps. Un AVC se décrit comme étant une interruption soudaine de l’irrigation sanguine vers une partie du cerveau. La plupart des accidents vasculaires cérébraux sont causés par un blocage abrupt des artères menant au cerveau (accident ischémique cérébral). D’autres accidents vasculaires cérébraux sont causés par des saignements dans les tissus cérébraux lorsqu’un vaisseau sanguin éclate (AVC hémorragique).

On estime qu’une personne sur six dans le monde sera victime d’un AVC au cours de sa vie. En Belgique, toutes les 30 minutes, une personne est victime d’un AVC. C’est la troisième cause de décès dans le pays. Bien que la gravité et les symptômes soient très variés, de nombreux survivants souffrent de dépression à la suite d’un AVC. Les patients qui ont subi leur tout premier AVC entre 1998 et 2016 ont été recrutés dans le South London Stroke Register (SLSR) et ont été suivis jusqu’en juillet 2017. La santé mentale des participants a été évaluée à l’aide de l’échelle « Hospital Anxiety and Depression Scale » (HADS) et comparée à leur santé physique et à leurs données socio-démographiques.

L’auteure principale, le Dr Salma Ayis, de la School of Population Health & Environmental Sciences de King’s, a déclaré : « Bien que nous ne puissions pas déterminer exactement pourquoi la dépression est plus fréquente chez les femmes, il se pourrait que les femmes tirent une plus grande part de leur estime de soi dans leurs relations sociales et qu’elles soient donc plus sensibles aux défis que pose leur maintien. De plus, à mesure que les femmes vivent plus longtemps, elles sont plus exposées à la solitude, à une mauvaise santé physique et à la perte de soutien, qui peuvent toutes mener à la dépression. » Et d’ajouter que : « Ce qui est commun aux deux sexes, c’est la diminution dramatique de la probabilité de survie à mesure que les symptômes de dépression augmentent. Nous croyons donc qu’en surveillant les symptômes de dépression chez les survivants d’un AVC et en agissant en conséquence, les cliniciens pourraient être en mesure de fournir de meilleurs soins de longue durée. »

Traiter la dépression avec l’hypnose est possible

L’hypnothérapie est de plus en plus reconnue comme traitement de la dépression. L’objectif de l’hypnothérapie comme type de traitement de la dépression est de découvrir et cibler la cause sous-jacente du problème et de développer de meilleurs comportements pour y faire face et éliminer les symptômes de la dépression. Dans la plupart des cas, vous oublierez ou supprimerez la cause de votre dépression car vous associez cette dernière à d’autres sentiments négatifs. Il n’est pas difficile d’oublier un événement à un niveau conscient, en revanche, ça l’est à un niveau subconscient. C’est pourquoi il est préférable d’aborder le problème de front, plutôt que de l’enterrer, pour ne pas risquer d’aggraver votre dépression. L’hypnothérapie se connecte directement avec le subconscient. Votre hypnothérapeute abordera votre perception de l’événement déclencheur de votre dépression dans le but d’améliorer votre estime de soi, votre humeur et de vous aider à retrouver votre autonomie.

La dépression est un trouble psychologique courant. Personne n’est à l’abri. Pourtant, il ne s’agit pas seulement de se sentir malheureux, de s’ennuyer ou d’en avoir assez. Si les sentiments ne disparaissent pas rapidement, ou s’ils commencent à affecter votre vie quotidienne, il est peut-être temps de consulter un professionnel. Avec le bon soutien et le bon suivi, vous pouvez surmonter ce problème de santé mentale. N’hésitez pas à nous appeler ou remplir le formulaire de contact. Nous nous ferons un plaisir de vous aider à surmonter vaincre votre dépression en vous orientant vers l’hypnothérapeute qui vous convient.